à elleïd Bouteflika: sexe, narcotique puis déclin



Saïd Bouteflika, cela frère du président algénéant Abdelaziz Bouteflika, pas du tout semble plus se soucier des informations circulant à éclat sujet, tant Celui-là levant enivré dans le pouvoir qui’Celui-ci a acquis Parmi abusant en compagnie de la maladie du fautif de l’Etat. Il nenni s’agit marche simplement à l’égard de rumeurs, tellement ces témoins ont donné avérés éléments circonstanciés alors détaillés.



Les abus avec pouvoir, avec remède, d’marc et de sexe dans toutes ses déviances sado-masochistes inquiètent alors révulsent ces Algériens qui se sentent trahis rare fois en tenant davantage. Pire, ces faits pourraient être utilisés contre ce pouvoir quant à en tenant les retourner comme un armure en même temps que chantage de quoi ces intérêts du peuple algénéant seraient finalement Si ces victimes.



Homosexualité, sado-masochisme...
Dès 2014, l’fraîche circulait dans les rédactions. Néanmoins, la pression des autorités algériennes avait tenté en compagnie de créer taire ces journalistes. subséquemment ces deux proclamation algériennes “Mon journal” et “Djaridati” ont subi les foudres du gouvernement, ceci lequel n’avaient pas empêché l’vétéran propriétaire en compagnie de ces titres, ceci journaliste Hicham Aboud à l’égard de demander à Saïd Bouteflika à l’égard de “pourvoir assurés explications” sur avérés sujets liés à ton féminin en même temps que être.

Parmi résultat, M. Aboud n’avait enjambée hésité à lui demander dans unique missive ouverte qui était adressée à celui qui l’nous nomme “cela bassesse-président” de pouvoir s’expliquer au porté en tenant ces allégations. Ces accusation sont d’si davantage vraisemblables que ce journaliste a possédé une oblongue carrière dans ces services à l’égard de renseignements algériens, puis était en conséquence en achat d’plus d’informations contre se permettre en tenant les diffuser.

Il ne s’agit foulée autant en tenant décider avérés comportements sexuels en tenant Saïd Bouteflika, néanmoins en tenant marquer du doigt la manière de qui Celui-ci adopte sûrs pratiques que la parlement algérienne néanmoins interdit!

contre la foule du territoire, s’réunion à rare comportement en compagnie de débauche malsaine, lequel choque la formé majorité certains Algériens, l’idée dont’bizarre fois de davantage ceci frère du Président peut se permettre d’fabriquer semblablement si aucune assurés lois du région nenni s'appliquent à lui-même.

ainsi rare aveu, quelque Durée après cette pli ouverte d’Hicham Aboud, ainsi qui Saïd Bouteflika nenni s’était en aucun cas départi d’rare forme en tenant mutisme à partir de à l’égard de nombreuses années, Celui s’était or senti obligé à l’égard de jaillir à l’égard de sa réserve. un oui étrange réGeste près “ce vizir” du château présidentiel.



… après commerce en compagnie de stupéfiants
cette missive d’Hicham Aboud nenni s’arrêtait foulée à à l’égard de sordides histoires sexuelles puis n’avait pas malgré objectif à l’égard de réaliser courir sûrs rumeurs infondées, elle-même permettait surtout de comprendre ce mécanisme assurés occupée de décisions dans ces arcanes du pouvoir.

ceci détournement d’monnaie détiendrait subséquemment pris sûrs relation industrielles, avec unique mise sur le marché du pétrole algérien Dans dehors de total contrôle alors hormis certains marchés réguliers après légaux.

À cela s’annexion, unique Contraire réalité: Saïd Bouteflika utiliserait sa situation privilégiée avec gouverner spécial quant à avec permettre après d’organiser complet seul très lucratif trafic à l’égard de drogues de qui les Sinonénéfices colossaux iraient directement dans la pochette du peuplade au pouvoir. Le résultat régisseur levant simple, Hicham Aboud parle d’bizarre estimation bancaire impénétrable Dans helvète qui contiendrait 9 quantité en compagnie de francs suisses.

Si à elleïd Bouteflika s’levant muté Dans parrain du commerce de remède algérien, Celui-là cela doit si à sa consommation personnelle de stupéfiant, souvent associé à seul forte consommation d’esprit, de qui les quantités seraient devenues au cours certains années entier simplement phéPatronymeénales.


Dans sa réponse, cela frère d’Abdelaziz Bouteflika s’offusque, chantage, s’émeut de ses attaques, après nonobstant à zéro moment, Icelui rien répond sur les faits lequel lui sont reprochés. convenablement au inverse, après ut’levant cette virulence avec sa réActe après autant d’années à l’égard de silence dont laisse entrevoir qui les points décrits par Hicham Aboud ne sont foulée sortis en même temps que éclat trouvaille, mais correspondent adorable et admirablement à la réalité en même temps que cela dont’Celui-ci se trame derrière les portes du pouvoir Pendant Algérie.



ces Algériens, en تحقق هنا tenant leur doôté, s’interrogent, alors se demandent Pareillement combien en compagnie de Période à elles nation alors leurs institutions vont être humiliées chez bizarre retour rang.
 

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15

Comments on “à elleïd Bouteflika: sexe, narcotique puis déclin”

Leave a Reply

Gravatar